Programme de la conférence

Vue d’ensemble et détails des sessions pour cette conférence. Veuillez sélectionner une date ou un lieu afin d’afficher uniquement les sessions correspondant à cette date ou à ce lieu. Cliquez sur une des sessions pour obtenir des détails sur celle-ci (avec résumés et téléchargement si disponibles).

 
Vue d’ensemble des sessions
Session
S6-F: Dispositifs dans le cadre de formation d'ingénieur en alternance
Heure:
Vendredi, 16.06.2017:
9:00 - 10:30

Discutant: Jean-Marie GILLIOT, IMT Atlantique
Salle: Chrome 5
1er étage de la Maison MINATEC

Afficher l’aide pour « Augmenter ou réduire la taille du texte du résumé »
Présentations

L'altérité alternante de l'apprenti ingénieur

Mathieu COURDIER, Dorian PERON, Olivier REYNET

Les apprentis ingénieurs forment un catégorie particulière d’alternants, notamment de par la longévité de leur alternance et la densité de leur formation. Cet article se propose d’analyser la position de ces alternants dans leurs contextes multiples sous l’angle de l’altérité : l’apprenti ingénieur est un autre à l’école, car c’est un professionnel qui cherche à accroître ses compétences ; l’apprenti ingénieur est un autre en entreprise, car il est là à mi-temps pour apprendre. Il est également un autre pour ses proches, car sa mobilité spatiale, temporelle et les différents rôles qu’il occupe le rendent davantage insaisissable. L’originalité de cet article repose sur une coécriture avec deux alternants et sur l’interrogation du lien entre altérité et apprentissage de l’opérationnalité, la responsabilisation et de l’autonomie.


Brown Paper Mapping pour accompagner la montée en compétence en situation de travail

Walter NUNINGER, Jean-Marie CHATELET

L’enjeu des formations d’ingénieur par alternance est, dans un temps réduit et des contextes différents de mises en situations professionnelles, de garantir pour tous une montée en compétences correspondant aux attendus du diplôme. L’évolution personnelle se fait autour d’un projet partagé de formation, en partenariat industriel et dans 2 contextes de formation : l’entreprise et l’école. Le challenge pour l’organisme de formation est d’initier une dynamique collective de changement en insufflant en chaque acteur l’adhésion. Le parcours d’alternant génère alors un bénéfice pour tous au travers du transfert d’expertise et d’une connaissance augmentée des environnements individuels qui nourrit les dynamiques d’évolution. La situation de travail qui doit devenir formative et la culture du résultat qui guidera vers l’objectif de manière raisonnée et efficiente, sont alors des prérequis qu’il convient de mettre en place et d’accompagner ; tel est le rôle des tuteurs formés. En s’appuyant sur l’histoire et une expertise de plus de vingt ans en conduite de formation par alternance avec les industriels, les auteurs proposent un outil d’accompagnement de cette démarche : le Formative Brown Paper Mapping (FBPM). Son usage libre et raisonné par les acteurs pousse à l’évolution personnelle des apprenants et des pratiques d’encadrement pour un partage des cultures au sein d’une communauté de pratiques. Ce parcours formatif des stagiaires est placé dans un contexte concret d’expérimentation des acquis académiques, cadré et adapté aux environnements : la situation de travail qui participe aux enjeux de l’entreprise est rendue formative par le questionnement.


Identités, dispositions et apprentissage collaboratif.

Alexandra BADETS

L’école d’ingénieurs du CESI met en place l’Apprentissage Actif Par Projets (A2P2) dans sa formation d’ingénieurs depuis octobre 2015. Dans cette formation en alternance, l’apprentissage à l’école est articulé autour de projets pluridisciplinaires de deux à cinq semaines, à réaliser en groupes, selon des boucles de résolution de problème. L’A2P2 intervient en synergie avec l’alternance en entreprise et la construction du parcours professionnel de chaque apprenant. Dans cet article nous nous proposons de questionner les défis et les atouts du travail de groupe en formation, en nous intéressant aux synergies entre apprentissages collaboratifs et développement de l’identité professionnelle des apprenants. Au centre de cette interrogation se trouve l’articulation entre les dispositions des étudiants, leurs identités personnelles et apprenantes, et le dispositif de formation professionnalisant qui met en œuvre leurs interactions. Les dynamiques en jeu entre « soi » et les « autres », mais aussi entre deux environnements de formation, sont analysées comme leviers potentiels de construction de l’identité professionnelle des futurs ingénieurs engagés dans le dispositif.



 
Mentions légales · Coordonnées:
Conférence: QPES 2017
Conference Software - ConfTool Pro 2.6.109
© 2001 - 2017 by H. Weinreich, Hamburg, Germany