Programme de la conférence

Vue d’ensemble et détails des sessions pour cette conférence. Veuillez sélectionner une date ou un lieu afin d’afficher uniquement les sessions correspondant à cette date ou à ce lieu. Cliquez sur une des sessions pour obtenir des détails sur celle-ci (avec résumés et téléchargement si disponibles).

 
Vue d’ensemble des sessions
Session
S3-E: L'altérité pour croiser les regards
Heure:
Jeudi, 15.06.2017:
9:00 - 10:30

Discutant: Jean-Pierre BÉCHARD, HEC Montréal

Afficher l’aide pour « Augmenter ou réduire la taille du texte du résumé »
Présentations

Retour d’expérience du dispositif Doctorat par VAE : discussion de l’altérité dans la dynamique collective, entre individu et institution

Florina MANEA, Zohra AHMED BACHA

Les intentions sur la question de la transformation des pratiques de certification suscitent des réflexions controversées. Les nouveaux enjeux scientifiques des établissements d’enseignement supérieur stimulent les rapprochements avec le monde économique. Cela peut expliquer l’émergence d’une polémique qui discute la possibilité de repenser les diplômes et les formations doctorales, en renforçant le développement de l’accès au doctorat par VAE.

L’Université Paris Est se saisit de la VAE en doctorat et expérimente un projet innovant dans le domaine de l’architecture. Notre réflexion fait l’objet d’un retour d’expérience à mi-parcours et discute les relations, les interdépendances qui se jouent autour d’une coopération articulée en trois temps: celui de la transaction, de la transition et de la transformation des postures et des pratiques sociales des enseignants.

L’innovation des pratiques éducatives se déployant dans l’ambiguïté des instances et l’ambivalence des acteurs et des idées. Mais alors, comment réunir toutes les représentations divergentes afin d'apporter une réponse aux besoins des enseignants, inscrits en formation continue ? Comment investiguer à la fois les états momentanés de l’activité individuelle et celle de l’ordre de la dynamique de coopération, dans la transformation des politiques de formation ?

Les registres scientifiques convoqués s’appuieront sur une préoccupation commune qui incite à repenser la pluralité des modalités de certification des enseignants face aux injonctions institutionnelles. La démarche méthodologique privilégiée relève essentiellement d’une approche qualitative.


Regards croisés et pédagogie respecteuse de l'altérité cognitive

Véronique DEPOUTOT, Isabelle BOURNAUD

Depuis quelques années, la réussite des nouveaux publics étudiants questionne les pratiques enseignantes. Tenir compte dans la construction d’un enseignement des spécificités de ces étudiants en termes de profils et stratégies d’apprentissage, motivation, …, est un levier pour favoriser leur réussite. Encore faut-il avoir connaissance de ces spécificités.

Cet article présente l’approche que nous proposons pour sensibiliser les collègues enseignants à l’altérité des approches cognitives entre enseignants et étudiants, et parmi les étudiants eux-mêmes. Celle-ci consiste à proposer aux enseignants des ateliers « Regards croisés … » sur des thématiques liées à l’apprentissage, où la réflexions se construit par le croisement des regards provenant des étudiants, des travaux de recherche en sciences de l’éducation, didactique, neurosciences… et des enseignants eux-mêmes.

L’approche a été mise en place sur deux thématiques : la motivation à apprendre, et les apprentissages réussis. Elle a permis en effet de susciter de la part des collègues enseignants une curiosité sur le regard des étudiants et un début de questionnement sur leurs pratiques. Elle a également engendré d’autres bénéfices : les étudiants se sont sentis valorisés de pouvoir contribuer à une réflexion pédagogique et leur confiance envers l’université s’est accrue ; étudiants comme pédagogues ont exprimé une curiosité encourageante envers les travaux de recherche présentés. La méthodologie pour croiser les regards doit cependant être perfectionnée, et une mesure de l’impact sur l’évolution des pratiques est à envisager.


L'altérité au service d'une expérience de formation à la pensée divergente

Anne-Marie DEHAESE, Philippe VANCOMELBEKE, Bénédicte WANTIER

Le présent article relate l’histoire et décrit l’analyse d’une expérience de formation à la pensée divergente développée de manière collaborative depuis dix ans dans le cursus d’instituteurs préscolaires à la Haute Ecole en Hainaut, en Belgique. En référence au modèle tridimensionnel de Muriel Briançon, l’analyse met en perspective a posteriori les questionnements et réflexions d’une équipe d’enseignants sur les formes de l’autre dans l’enseignement supérieur : l’altérité intérieure (rapport au soi-autre), l’altérité extérieure (rapport à l’autre-que-soi) et l’altérité épistémologique (la pensée divergente au cœur de la créativité comme savoir-autre). Leur articulation aboutit à l’appropriation collective d’un espace qui au fil du temps a été reconnu et légitimé au sein du cursus.



 
Mentions légales · Coordonnées:
Conférence: QPES 2017
Conference Software - ConfTool Pro 2.6.106
© 2001 - 2017 by H. Weinreich, Hamburg, Germany