Programme de la conférence

Vue d’ensemble et détails des sessions pour cette conférence. Veuillez sélectionner une date ou un lieu afin d’afficher uniquement les sessions correspondant à cette date ou à ce lieu. Cliquez sur une des sessions pour obtenir des détails sur celle-ci (avec résumés et téléchargement si disponibles).

 
Vue d’ensemble des sessions
Session
S2-G: Des pédagogies actives dans des contextes variés
Heure:
Mercredi, 14.06.2017:
14:15 - 15:45

Discutant: Christine JACQMOT, Université catholique de Louvain
Salle: Chrome 4
1er étage de la Maison MINATEC

Afficher l’aide pour « Augmenter ou réduire la taille du texte du résumé »
Présentations

Enseignement par projets en TP de physique avec le microcontrôleur Arduino

Frédéric BOUQUET, Julien BOBROFF, Magali FUCHS-GALLEZOT, Laurence MAURINES, Claire MARRACHE-KIKUCHI, Fabrice BERT, Catherine EVEN, Miguel MONTEVERDE, Kensuke KOBAYASHI, Motoaki BAMBA

Dans cet article nous décrivons des travaux pratiques de physique utilisant la pédagogie par projets, qui sont proposés à des étudiants de L3 d’un cursus de physique fondamentale. Ces projets utilisent comme outils de mesure physique les microcontrôleurs Arduino et des capteurs compatibles à bas coût. Les étudiants bénéficient d’une très grande autonomie et découvrent la physique expérimentale. Cet enseignement est facilement transposable à différents cursus et pour des étudiants très variés. Nous l’avons vérifié en organisant un cours semblable à l’université d’Osaka.


Apprentissage actif par problèmes et projets

Morgan SAVEUSE, Idir MOUFFOK, Yves MAUFFETTE, Benoit RAUCENT

L'objectif de ce papier est de présenter et d'analyser la mise en place de la pédagogie active par problèmes et projets au sein de l'école d'ingénieurs CESI déployée sur 15 établissements. Cette pédagogie nommée A2P2 (Apprentissage Actif par Projets et Problèmes) a été développée depuis 3 ans et introduite pour la première fois en 2015 sur la formation d’ingénieur généraliste et la spécialité Bâtiment et Travaux Public (BTP ci-après). Cet article a pour but de présenter la méthode et de faire un bilan au terme de cette première année.


Le projet ACTIFS face à l’altérité des étudiants et des établissements

Cécile BONNEFONT, Fabienne BESSAC, Laurent DAIRAINE, Julitte HUEZ, Christophe RABUT, Pascale ZARATE

La méthode « Peer instruction » (Mazur 1997) consiste à poser des questions à l’auditoire, qui répond à l’aide d’un dispositif de vote. En fonction du taux de bonnes réponses, l’enseignant invite les étudiants à argumenter leur réponse avec leurs voisins, puis à voter à nouveau avant de commenter les résultats. Le projet ACTIFS vise à développer cette méthode sur l’ensemble des 15 formations d’ingénieurs de Midi-Pyrénées, et a touché environ 120 enseignants, 7000 étudiants. La diversité de cet environnement est donc conséquente et a été largement prise en compte dans ce projet. Nous examinons dans cette étude le type et l’impact des altérités impliquées par ce projet et nous présentons un premier bilan en termes de ressenti par les étudiants et les enseignants.



 
Mentions légales · Coordonnées:
Conférence: QPES 2017
Conference Software - ConfTool Pro 2.6.111
© 2001 - 2017 by H. Weinreich, Hamburg, Germany